Philacanada - ½d Reine Victoria - 30 cents 1978 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » ½d Reine Victoria - 30 cents 1978

½d Reine Victoria - 30 cents 1978 - Timbre du Canada

½d Reine Victoria 1978 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 22 700 000
  • Date d'émission : 10 juin 1978
  • Imprimeur : British American Bank Note Company
  • Dentelure : 13.5
  • Scott : #755

Description

Des milliers de visiteurs afflueront à Toronto en juin 1978 pour savourer l'envoûtement des timbres-poste. Les «pèlerins» de la philatélie se rassembleront à CAPEX 78, la deuxième exposition philatélique internationale à se tenir au Canada. Cette manifestation marque le centenaire de l'adhésion du Canada à l'Union postale universelle. Tout comme le téléphone, le télégraphe et la radio, l'Union postale universelle et les timbres-poste révolutionnèrent les communications au dix-neuvième siècle. Il est vrai certes qu'il existait des systèmes postaux dans l'Antiquité. En effet, l'excellente réputation qu'avaient les courriers perses au cinquième siècle avant J.-C. faisait écrire à Hérodote: «Ni la neige, ni la pluie, ni la chaleur, ni les ténèbres de la nuit n'empêchent ces courriers d'accomplir rapidement leur étape». Cependant, ce n'est qu'avec la réforme postale de Rowland Hill en Grande-Bretagne que les postes devinrent un outil efficace de communication de masse. D'abord rejeté comme l'un des projets les plus insensés et les plus chimériques de tous les temps, le plan de Hill proposait entre autres la création «d'un morceau de papier encollé assez grand pour porter un cachet, qui pourrait être apposé au dos de l'enveloppe pour éviter la réexpédition». Les timbres n'avaient pas sitôt fait leur apparition le 1er mai 1840, que les gens commencèrent à les collectionner. Une dame alla même jusqu'à recouvrir les murs d'une pièce de timbres oblitérés. Dans un numéro de la revue «Punch» de 1842, un journaliste écrivit: «Les femmes industrieusement oisives d'Angleterre viennent de s'enticher d'une nouvelle mode... Elles collectionnent avec acharnement les timbres d'un penny; en fait, elles se donnent plus de mal à réunir des têtes de reines qu'Henri VIII s'en donnait à s'en débarrasser». En 1865, un certain Herpin baptisa ce passe-temps «philatélie». Cette nouvelle appellation remplaça «timbromanie», mot donnant plutôt l'idée d'une maladie que d'un passe-temps. Herpin évita ainsi aux collectionneurs de timbres de se faire appeler «timbromanes». En 1874, la réforme postale était tellement avancée et les communications internationales tellement abondantes que vingt-deux pays s'unirent pour former l'Union postale générale, qui simplifia considérablement les échanges internationaux. Ainsi, les 1,200 différents taux qui existaient pour les échanges entre les pays membres furent ramenés à un seul. Le 1er juillet 1878, le Canada adhéra à cet organisme, se donnant ainsi ce que le ministre des Postes de l'époque, L. S. Huntington (mieux connu pour les révélations qu'il fit lors du scandale des Chemins de fer du Pacifique), décrivit comme «une voix dans l'établissement futur des conditions de communication postale entre les pays du monde civilisé...» Le nombre des nations membres de l'organisme augmenta tellement qu'on dut en changer le nom pour celui d'Union postale universelle. L'U.P.U. devint une institution spécialisée de l'Organisation des Nations unies en 1947. Pour le dessin de l'émission commémorative de trois timbres consacrés à CAPEX 78, les Postes canadiennes ont choisi de représenter des paires non perforées de timbres classiques canadiens. Les nouveaux timbres ont été dessinés par Carl Brett, de Toronto, et la gravure a été exécutée par Robert Couture d'après des originaux qu'on peut voir dans la collection du Musée national des Postes d'Ottawa. Une paire du Reine Victoria rose de 1/2 penny de juillet 1857 est représentée sur le timbre de 30¢, utilisé pour affranchir les lettres du régime international. Cet élégant profil en camée de la reine provient d'une gravure britannique de l'époque. Pour la première fois de leur histoire, les Postes canadiennes émettront un feuillet-souvenir commémorant CAPEX 78 et marquant le centième anniversaire de l'adhésion du Canada à l'Union postale universelle. Ce feuillet-souvenir, produit en quantités limitées, sera composé des trois timbres commémoratifs sur CAPEX 78 annoncés plus haut, imprimés se-tenant. La conception du feuillet est l'oeuvre de la firme Newton Frank Arthur & Company de Toronto.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1978.

Origine du visuel

Conçu par Carl Brett
Gravé par Robert Couture

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.