Philacanada - Terry Fox, Marathon de l'espoir - 30 cents 1982 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Terry Fox, Marathon de l'espoir - 30 cents 1982

Terry Fox, Marathon de l'espoir - 30 cents 1982 - Timbre du Canada

Terry Fox, Marathon de l'espoir 1982 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 47 200 000
  • Date d'émission : 13 avril 1982
  • Imprimeur : Ashton-Potter Limited
  • Dentelure : 12.5
  • Scott : #915

Description

Terry Fox naît à Winnipeg (Manitoba) le 28 juillet 1958. La famille s'installera plus tard à Port Coquitlam (Colombie-Britannique). Désirant énormément faire partie de l'équipe de basketball de son collège, bien qu'il ne soit pas assez grand et qu'il ne manifeste aucune aptitude réelle pour ce sport, mais, fidèle à sa réputation de releveur de défis, il met les bouchées doubles et parvient à se joindre à l'équipe. De longues heures à pratiquer ce sport font de lui un excellent joueur et sa persévérance lui vaudra plus tard une place dans l'équipe junior de l'université Simon Fraser. Le 12 novembre 1976, Terry Fox est victime d'un accident d'automobile où il s'en tire avec le genou droit endolori. En décembre, la douleur réapparaît, mais il n'en tient pas compte et termine la saison de basketball. Au début de mars 1977, l'état de son genou se détériore rapidement et on diagnostique un cancer. Le soir précédant l'amputation de sa jambe droite, il reçoit un exemplaire d'un magazine dans lequel il est question d'un marathonien unijambiste. Ce soir-là, Terry Fox décide de franchir le Canada à la course. Il se remet rapidement de l'opération et subit par la suite de douloureux traitements de chimiothérapie. Apparemment, le cancer ne s'est pas propagé. Il doit sa survie à la recherche contre le cancer, et il en est reconnaissant. La souffrance dont il a été témoin à la clinique l'a cependant profondément marqué. La pensée qu'il puisse promouvoir la recherche et encourager d'autres victimes du cancer le renforce dans sa résolution de franchir le Canada à la course. Il commence à s'entraîner en février 1979 et court tous les jours, en dépit des intempéries. Malgré les ampoules, les os endoloris, les ongles d'orteils perdus, les kystes et les plaies vives, il cumule plus de 5000 kilomètres à l'entraînement. En même temps, il prépare le tracé du Marathon de l'espoir. Le 12 avril 1980, il trempe sa jambe artificielle dans l'océan Atlantique à Saint-Jean, Terre-Neuve, et entreprend son long périple à destination de la côte du Pacifique. Le jour suivant, des vents de soixante-cinq kilomètres à l'heure le ralentissent, mais il parcourt tout de même trente-deux kilomètres. Le lendemain, il accomplit, non sans peine, un trajet de vingt-six kilomètres sur une route glacée et balayée par des rafales de neige. Le 11 juillet, 10000 personnes l'accueillent au Nathan Phillips Square de Toronto, et les dons destinés à la recherche contre le cancer affluent. Au mois d'août, il a dépassé Sault-Sainte-Marie, gravissant avec aisance des collines qui sont plutôt de véritables montagnes. Cependant, une toux persistante le gêne, et le 1er septembre 1980, après qu'il ait couru trente-cinq kilomètres de lancinantes douleurs à la poitrine l'obligent à s'arrêter et il est admis à l'hôpital à Thunder Bay. Les médecins décèlent un cancer logé dans les deux poumons. Terry Fox meurt le 28 juin 1981, après avoir recueilli plus de 23 millions de dollars destinés à la recherche contre le cancer. Le brillant exploit de Terry Fox est d'autant plus admirable que ce héros était si jeune, et Friedrich Peter, graphiste de Vancouver qui enseigne au Emily Carr College of Art and Design, a fort bien rendu cette idée dans un design saisissant.
Société canadienne des postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1982.

Origine du visuel

Conçu par Friedrich G. Peter

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.