Philacanada - Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969

Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969 - Timbre du Canada

Stephen Leacock, 1869-1944 1969 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 35 500 000
  • Date d'émission : 12 novembre 1969
  • Imprimeur : British American Bank Note Company
  • Dentelure : 12 x 12.5
  • Scott : #504

Valeur des timbres Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969

La valeur d'un timbre de Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969 varie en fonction de sa rareté, son état de conservation, de l'offre et la demande ansi que de plusieurs autres facteurs. Les valeurs affichées dans cette section sont basées sur le marché, les tendances, les enchères et les publications reconnues. Cette section regroupe également des informations concernant les caractéristiques et les erreurs et variétés.

Glisser

VGFVFFDC
Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969 0.03 $ 0.06 $ 0.09 $ 1.10 $
VGFVF
Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969 0.03 $ 0.05 $ 0.09 $
VGFVF
Stephen Leacock, 1869-1944 - 6 cents 1969 0.05 $ 0.10 $ 0.18 $

Description

Stephen Butler Leacock, humoriste, historien et économiste de renom dont les oeuvres sont connues dans le monde entier, est né le 30 décembre 1869 dans le Hampshire, en Angleterre. Il immigra avec ses parents, à l'âge de 7 ans, sur une terre de pionnier en Ontario. Les jeux de mots qu'il fit avec le nom de son lieu de naissance Swanmoor situé près de Waltham-Chase, dans le Hampshire, sont demeurés célèbres. Leacock, membre d'une famille de 11 enfants, est mort le 28 mars 1944 à Toronto où il passa 18 années de sa vie, dont 5 comme étudiant au collège du Haut-Canada. Il obtint son baccalauréat en arts à Toronto en 1891 et son doctorat en philosophie en 1903 après avoir, selon ses propres paroles subi un dernier examen et été déclaré complet.

Il fut le premier maître de conférences en science politique à l'université McGill de Montréal. Avant ces 32 années mémorables qu'il passa à McGill, il a été instituteur pendant 10½ ans. Les personnages que créa Leacock dans ses oeuvres littéraires portent la marque indubitable de l'auteur. Son talent pour la description se manifeste, par exemple, dans Sunshine Sketches of a Little Town qui, selon plusieurs, est caractéristique du style propre à Leacock. Chacun y peut retrouver le petit village qu'il connaît bien. Comme auteur, il parla souvent de sa verve loquace et du correctif général que constitue le point de vue humoristique. Il aurait déclaré: La demi-vérité est pour moi ce clair-obscur dans lequel j'aime me tremper. Il dit aussi qu'il aurait préféré avoir écrit Alice au pays des merveilles plutôt que l'encyclopédie Britannica en entier, ce qui nous donne une idée de sa pensée.

À un certain moment dans sa carrière, Leacock aurait dit, en plaisantant, qu'il abandonnait les conférences publiques parce qu'il désirait apprendre le chinois afin de compter un nouvel auditoire; il est significatif de songer qu'aujourd'hui ses oeuvres, une soixantaine en tout, ont été traduites en plusieurs langues. Dans une autobiographie inachevée Le garçon que j'ai été et publiée après sa mort, en 1946, il nous fait revivre avec lui de nombreux souvenirs se rattachant à sa vie de famille, à cette maison de ferme de pionnier située à quelque 4 milles de la rive sud du lac Simcoe, en Ontario, et à son voyage transatlantique vers le nouveau monde sur ce qu'il a appelé un vieux et grand bâtiment mu à la vapeur et à l'aide de mâts gigantesques, surmontés d'un enchevêtrement de cordages et d'une masse de toiles. Il donne une description des plus vivantes des 30 derniers milles de son voyage dans une charrette tirée par un cheval, avançant dans des chemins de rondins et dans les marécages épais qui constituaient le lot des pionniers de l'époque. En parlant du temps où il était écolier, Leacock a dit que c'était en raison de sa fierté et des chardons qu'il ne se rendait pas pieds nus à La petite école rouge.

Origine du visuel

Conçu par George Sarras Fanais
D'après une photographie de Yousuf Karsh
Portrait gravé par George Arthur Gundersen

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.