Philacanada - Nellie McClung, 1873-1951 - 8 cents 1973 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Nellie McClung, 1873-1951 - 8 cents 1973

Nellie McClung, 1873-1951 - 8 cents 1973 - Timbre du Canada

Nellie McClung, 1873-1951 1973 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 24 330 000
  • Date d'émission : 29 août 1973
  • Imprimeur : Ashton-Potter Limited
  • Dentelure : 11
  • Scott : #622

Description

Nellie McClung est certainement la femme qui a pu le mieux personnifier le mouvement féministe au Canada au cours du premier quart de siècle. Toutefois, il faut se rappeler que son activisme s'inscrivait bien dans le cadre des transformations sociales qui s'opéraient à cette époque. Elle mena une campagne très active afin d'obtenir le droit de voter pour les femmes. Elle lutta aussi pour la tempérance, la rénovation urbaine et le bien-être social. Son slogan était «Ne jamais céder, ne jamais s'expliquer, ne jamais s'excuser - faire ce que doit et laisser dire». C'était également un écrivain prolifique. Son quatrième ouvrage «In Times Like These» est considéré par bien des critiques comme l'un des meilleurs écrits féministes jamais publiés au Canada. Son autobiographie, en deux volumes, «Clearing in the West» et «The Stream Runs Fast» est intéressante à la fois comme telle et aussi comme étude sociale de son époque. Nellie Letitia Moodie naquit le 20 octobre 1873 dans la ferme de son père à Grey County, en Ontario. Lorsqu'elle eut sept ans, sa famille alla s'établir au Manitoba. C'est là qu'en 1896, elle épousa Robert Wesley McClung. Le couple vécut au Manitoba jusqu'en 1914 puis s'établit en Alberta. Mme McClung mourut à Victoria (C.-B.), le 1er septembre 1951. En 1912, Mme McClung aida à mettre sur pied la Winnipeg Political Equality League, organisme en faveur du droit de vote des femmes et l'un des plus puissants du pays. Créée à l'origine pour lutter contre les conditions misérables dans lesquelles travaillaient les ouvrières d'usine, la ligue étendit son champ d'action à d'autres domaines intéressant particulièrement les femmes et notamment au droit de vote. Le Manitoba fut, en janvier 1916, la première province à accorder le droit de vote aux femmes sans aucune restriction. C'est grâce à Nellie McClung et au juge Emily Murphy, première femme magistrat du Canada, que les femmes furent reconnues comme des personnes aux yeux de la loi dans l'empire britannique. Après plusieurs années de procès et d'appels, le Conseil privé déclara, en octobre 1929, que les femmes étaient effectivement des personnes et qu'elles pouvaient donc être nommées au Senat, privilège qui, jusqu'alors, leur avait été refusé. Mme McClung occupa des postes et obtint des honneurs auxquels aucune femme canadienne n'avait pu prétendre avant elle. Elle fut la première femme du Canada déléguée à une conférence oecuménique internationale de l'Église méthodiste. Son appui à l'effort de guerre fut récompensé par une nomination à la Conférence canadienne de la guerre de 1918 et elle siégea à l'assemblée législative de l'Alberta jusqu'en 1926. Son intérêt pour la culture canadienne et ses sentiments internationalistes lui permirent de devenir la première femme membre du Conseil des gouverneurs de Radio-Canada et de représenter le Canada à la Société des Nations.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1973.

Origine du visuel

Conçu par Stephen Mennie

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.