Philacanada - Nativité - 10 cents 1976 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Nativité - 10 cents 1976

Nativité - 10 cents 1976 - Timbre du Canada

Nativité 1976 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 84 100 000
  • Date d'émission : 3 novembre 1976
  • Imprimeur : Ashton-Potter Limited
  • Dentelure : 13.5
  • Scott : #698

Description

Quoi de plus magnifique qu'un vitrail? Et dire que le verre coloré qui le constitue est le produit de la fonte d'un matériau des plus simples: le sable! Ce vitrail qui figure sur ce timbre orne les murs d'une église canadienne. Le verre coloré a fort probablement fait son apparition au Moyen-Orient, oùl'on avait découvert la fabrication du verre. La mise au point du procédéde fabrication a été lente, car la valeur du verre était égale à celle desdiamants; peut-être aussi que cette nouvelle forme d'art présentait plus dedangers que les autres, puisqu'il fallait travailler avec des morceaux deverre acéré et du sable fondu. Le sable, matière essentielle à lafabrication du verre, fond à une température de plus de 1700°C. bien que la présence d'un catalyseur en réduise le point de fusion à 850°C. On ajoute parfois de la chaux au mélange pour rendre le verre plus dur; d'autres produits chimiques lui donnent de la couleur. Au Moyen Âge, le dessin était préparé, le verre coloré était découpé, puis les détails y étaient peints. Les artisans plaçaient ensuite les morceaux de verre au four pour cuire la peinture puis les fixaient dans de longues bandes de plomb en forme de «H». Les fentes entre le plomb et le verre étaient remplies de mastic et le vitrail pouvait enfin être posé. Les méthodes de fabrication ont si peu changé qu'un verrier de cette époque serait à l'aise dans une verrerie moderne. Il faut connaître l'histoire du christianisme pour comprendre tant soit peu le vitrail, puisqu'il s'agit d'un art foncièrement occidental et chrétien. Noël a toujours été un sujet favori et a inspiré une imagerie traditionnelle illustrant la joie, la paix et la fraternité qui caractérisent le temps des Fêtes. Les personnages de la Sainte Famille, les bergers venus adorer L'Enfant, et les animaux dans l'étable sont souvent représentés dans des vitraux dont le message reste de nos jours le même qu'il était à l'époque médiévale. Ainsi le vitrail, peut-être mieux que n'importe quelle autre forme d'art, évoque l'esprit éternel qui anime la fête de Noël. Bien que l'aspect matériel et commercial de Noël gagne du terrain d'année en année, à l'approche du 25 décembre, le temps des Fêtes élève tout de même les esprits et met la joie au coeur. Pour la plupart des gens, Noël est une période de renouveau spirituel qui fait oublier les soucis des mois précédents. Étant donné sa longue histoire, ainsi que la richesse culturelle et la variété des traditions qu'il a hérité, le Canada est sans doute un des seuls pays du monde où la fête de Noël est célébrée de façon aussi intéressante. Les coutumes, les chants, les cérémonies religieuses, les décorations et les plats sont bien différents d'un groupe ethnique à l'autre et ajoutent à l'esprit de partage et de fraternité qui marque ce temps de l'année. Les timbres de Noël 1976 sont consacrés à des vitraux canadiens représentant la Nativité. Le vitrail de l'église St. Jude, à London, en Ontario, oeuvre de G. Maile & Son de Londres qui date de 1964, est représenté sur le timbre de 10¢.
Canada. Ministère des Postes. [Communiqué de presse d'un timbre-poste], 1976.

Origine du visuel

D'après un vitrail de G. Maile & Son Limited
Conçu par Bernard N.J. Reilander

Oeuvre original

G. Maile & Son Limited, « Nativity », 1964
Église de St. Jude, London, Ontario

Présentement sur Ebay

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.