Philacanada - Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969

Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969 - Timbre du Canada

Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 1969 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 15 170 000
  • Date d'émission : 13 juin 1969
  • Imprimeur : British American Bank Note Company
  • Dentelure : 12 x 12.5
  • Scott : #494

Valeur des timbres Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969

La valeur d'un timbre de Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969 varie en fonction de sa rareté, son état de conservation, de l'offre et la demande ansi que de plusieurs autres facteurs. Les valeurs affichées dans cette section sont basées sur le marché, les tendances, les enchères et les publications reconnues. Cette section regroupe également des informations concernant les caractéristiques et les erreurs et variétés.

Glisser

VGFVFFDC
Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969 0.25 $ 0.33 $ 0.42 $ 1.70 $
VGFVF
Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969 0.25 $ 0.33 $ 0.42 $
VGFVF
Le premier vol transatlantique sans escale, 1919 - 15 cents 1969 0.50 $ 0.66 $ 0.83 $

Description

En 1919, deux aviateurs décollent de Terre-Neuve (terre qui, par le choix de ses habitants est maintenant canadienne) et, pour la première fois dans l'histoire, font la traversée de l'Atlantique sans escale. Ce vol eut lieu un siècle après un exploit semblable par le navire à vapeur américain Savannah, en juin 1819. Les habitants de Clifden, en Irlande, où l'avion atterrit, furent aussi estomaqués que le fut l'équipage d'un bâtiment irlandais, en 1819, lorsqu'il fut dépassé par le Savannah qui, sans mât, arrivait au port.

Le 28 mai 1919, le bimoteur britannique Vickers Vimy, qui avait été monté à Quidi Vidi Lake, arrive à Saint-Jean, Terre-Neuve. Le 9 juin, on fait un premier vol d'essai à partir d'une base de fortune, Lester's Field, puis on en fait un second avant le vol historique du 14 juin 1919. L'avion, ayant à son bord deux membres d'équipage armés de courage et de fermeté, passe au-dessus des côtes de Terre-Neuve, puis se dirige vers l'est en survolant l'Atlantique agité par la houle. Les deux audacieux sont John Alcock, né en 1892 à Manchester, en Angleterre, et Arthur Whitten Brown, né en 1886 à Glasgow, en Ecosse. Peu de temps après leur départ, un épais brouillard les force à naviguer à l'estime. Non seulement, ils vont à l'aveuglette, mais bientôt, les communications entre les membres de l'équipage sont interrompues et les hélices du générateur actionné par le vent sont arrachées, ce qui coupe le courant qui chauffait leur costume.

Parmi les nombreux périls du voyage, nommons une pièce de métal chauffé à blanc provenant d'un tuyau d'échappement fendu. Au point du jour, une violente tempête les oblige à descendre à une altitude dangereuse de 60 pieds, puis, la pluie tournant à la neige, Brown, sans hésitation aucune, sort de son poste de pilotage, et, muni d'un couteau, va enlever la glace le long du fuselage. A quelque 80 milles de l'Irlande, les deux aventuriers, dans un ciel devenu clair, essaient encore de libérer les commandes de plus en plus bloquées. Alcock fait planer l'avion à la recherche d'une couche d'air plus chaud qu'il finit par trouver à 200 pieds d'altitude. Ils atteignent la côte peu après, soit à 8 h 25 du matin. Le mauvais temps les obligeant à abandonner leur projet de se rendre à Londres, ils décident d'atterrir à un endroit qui leur semble une plaine verdoyante. Ils se rendent bientôt compte que la plaine verdoyante n'est rien d'autre qu'un marécage irlandais au comté de Galway où l'avion s'immoblise à 8 h 40, le 15 juin 1919, la queue en l'air et le nez enfoncé dans le sol humide.

Sains et saufs, Alcock et Brown terminent la traversée qu'ils avaient accomplie à une vitesse moyenne de 112 m/h. Les rapports des divers historiens indiquent de légères différences quant à la distance parcourue et à la durée du voyage. Cependant, une plaque de bronze de la Commission des sites et monuments historiques, à Terre-Neuve, porte l'inscription que voici au sujet des deux aviateurs: à 12 h 58 du soir, heure de Terre-Neuve, ils décollent d'un terrain situé tout près d'ici pour entreprendre la première traversée de l'Atlantique sans escale, à bord d'un avion Vickers Vimy. Seize heures et douze minutes plus tard, ils atterrissent à Clifden (Irlande), à 1 800 milles de distance. Tout deux ont été faits chevaliers par le roi Georges V. Ils avaient plus tôt reçu une récompense de 10 000 livres des mains de Winston Churchill, alors secrétaire d'État au ministère de la Guerre et de l'Air. Alcock fut tué dans un accident d'avion le 18 décembre 1919, et Brown est décédé chez lui, au pays de Galles, en 1948. Le Vickers Vimy est exposé au Musée des sciences, à South Kensington, en Angleterre.

Origine du visuel

Conçu par Robert William Bradford
Gravé par Charles Gordon Yorke

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.