Philacanada - Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969

Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969 - Timbre du Canada

Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps 1969 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 12 950 000
  • Date d'émission : 23 juillet 1969
  • Imprimeur : Canadian Bank Note Company, Limited
  • Dentelure : 12
  • Scott : #497

Valeur des timbres Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969

La valeur d'un timbre de Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969 varie en fonction de sa rareté, son état de conservation, de l'offre et la demande ansi que de plusieurs autres facteurs. Les valeurs affichées dans cette section sont basées sur le marché, les tendances, les enchères et les publications reconnues. Cette section regroupe également des informations concernant les caractéristiques et les erreurs et variétés.

Glisser

VGFVFFDC
Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969 0.09 $ 0.14 $ 0.18 $ 1.20 $
VGFVF
Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969 0.13 $ 0.19 $ 0.26 $
VGFVF
Le Pinson d'Ipswich, Passerculus princeps - 10 cents 1969 0.26 $ 0.38 $ 0.51 $

Description

Le Pinson d'Ipswich, espèce que les scientifiques ont découverte à Ipswich, au Massachussetts, en 1868, a la plus petite aire de dispersion de tous les oiseaux du Canada. En effet, il ne niche que dans l'Île de Sable, petite île désolée à environ cent milles au large de la Nouvelle-Écosse, où il doit faire face à bon nombre de périls. Chaque année, il lui faut voler de son aire d'hivernage jusqu'à l'Île de Sable, son pays estival. Pour atteindre ce coin brumeux de la houleuse Atlantique, il lui faut faire appel à toutes ses techniques de vol et de navigation. La survie de l'espèce a été mise en danger pour la première fois lorsque des lapins, envahissant sa petite île de nidification, en ont décimé la végétation. Plus tard, on y amena des chats qui pallièrent la menace des lapins, mais qui en créèrent une nouvelle. Ensuite, on lâcha des renards dans l'île; ils exterminèrent les lapins et les chats en une seule saison. Mais le plus grand danger qui menace la survie du Pinson d'Ipswich est sans doute la perte de son aire de nidification, puisque la mer ronge peu à peu cette île sablonneuse qui, aux dires des experts, est appelée à disparaître.

Origine du visuel

Conçu par Martin Glen Loates

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.