Philacanada - L'outarde canadienne - 15 cents 1963 - Timbre du Canada - Valeur des timbres canadiens

Vous êtes : Accueil » Timbres » Valeur » L'outarde canadienne - 15 cents 1963

L'outarde canadienne - 15 cents 1963 - Timbre du Canada

L'outarde canadienne  1963 - Timbre du Canada

Caractéristiques

  • Quantité : 106 260 000
  • Date d'émission : 30 octobre 1963
  • Imprimeur : Canadian Bank Note Company, Limited
  • Dentelure : 12
  • Scott : #415

Valeur des timbres L'outarde canadienne - 15 cents 1963

La valeur d'un timbre de L'outarde canadienne - 15 cents 1963 varie en fonction de sa rareté, son état de conservation, de l'offre et la demande ansi que de plusieurs autres facteurs. Les valeurs affichées dans cette section sont basées sur le marché, les tendances, les enchères et les publications reconnues. Cette section regroupe également des informations concernant les caractéristiques et les erreurs et variétés.

Glisser

VGFVFFDC
L'outarde canadienne - 15 cents 1963 0.05 $ 0.06 $ 0.12 $ 1.80 $
VGFVF
L'outarde canadienne - 15 cents 1963 0.30 $ 0.53 $ 0.75 $
VGFVF
L'outarde canadienne - 15 cents 1963 0.60 $ 1.10 $ 1.50 $

Description

4 outardes canadiennes en plein vol : c'est là la scène qui orne ce timbre régulier de 15 cents que les Postes ont mis en circulation le 30 octobre 1963. Ce timbre a remplacé celui du fou de Bassan, en usage depuis 1954. Dans les airs, sur l'eau ou au sol, les outardes canadiennes offrent un spectacle toujours agréable. Leur arrivée annonce la fin de l'hiver, la venue du printemps. L'outarde pèse ordinairement 9 livres; elle a parfois plus de 6 pieds d'envergure. Elle est facile à reconnaître par sa tête et son cou noirs, les taches blanches de ses joues, le «V» blanc à la base de la queue et son plumage brun gris, plus foncé sur le dos. Il y aurait entre un million et demi et deux millions d'outardes en Amérique du Nord. La plupart émigrent vers le sud aux États-Unis pour la saison froide. À Montréal et dans le voisinage, l'outarde revient durant la 3e semaine de mars, et une semaine plus tard, elle fait son apparition dans la région de Québec et les prairies du sud. L'été, c'est le temps de la couvaison. L'outarde bâtit son nid avec ce qu'elle trouve à sa portée, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique. Elle l'installe où elle peut, mais toujours près de l'eau. Aux premières fraîcheurs de l'automne, l'outarde canadienne quitte le pays dont elle tire son nom et s'envole vers le sud passer l'hiver sous un ciel plus clément.

Ce timbre qui représente cet oiseau typiquement canadien a servi surtout à l'affranchissement des lettres-avion à destination du Royaume-Uni et de l'Europe. Il a été également utilisé pour les colis postaux et le courrier «Exprès».

Origine du visuel

Conçu par Angus Henry Shortt
Typographié par Paul Arthur
Scène gravée par Yves Baril
Lettrage gravé par Donald J. Mitchell

Présentement sur Ebay

Note

Les valeurs affichées dans cette page sont en dollar canadien.